Aller au contenu

55% des salariés français ressentent du stress au travail

Le stress au travail est un phénomène qui touche une grande partie des travailleurs français. Selon l’étude Workforce View 2020 réalisée par l’ADP Research Institute, 55% des employés en France ressentent du stress chaque semaine au travail. Certains secteurs d’activités sont plus touchés que d’autres, comme par exemple la santé, le social, les arts et spectacles, les services… Depuis la crise sanitaire et économique du Covid-19, les choses ne se sont pas arrangées concernant l’anxiété des collaborateurs dans les entreprises. Selon une récente enquête d’Empreinte humaine et Opinionway, 34% seraient en état de burn-out (ou “syndrome d’épuisement professionnel”) depuis la crise sanitaire, soit 2,5 millions de salariés en France.

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine du burn-out

Avant tout, il est essentiel de reconnaître les sources de stress au travail afin de réduire au mieux son anxiété.

Quelques causes possibles d’un état de burn-out :

  • L’absence d’autonomie
  • L’inadéquation des valeurs
  • Le manque de reconnaissance
  • Les difficultés à déléguer
  • Les relations entre collègues ou avec les supérieurs
  • La charge de travail
  • Les conditions de travail

5 conseils pour réduire son stress au travail

Il est important de prévenir le stress au bureau avant qu’il ne prenne de plus grandes proportions et ne devienne un réel burn-out. Quelques conseils peuvent être mis en application pour éviter cela.

1. Prenez des pauses !

Les pauses sont essentielles pour se détendre et rester efficace tout au long de la journée. Si votre travail est plutôt sédentaire, prenez le temps de vous lever régulièrement de votre chaise de bureau. Vous pouvez, par exemple, aller voir un collègue, marcher un peu, aller prendre l’air ou même quitter votre lieu de travail lors de la pause du midi… 

 

En plus de réduire et réguler le stress, c’est un véritable boost de productivité ! Bouger pendant votre pause vous aidera à recharger votre énergie et vous aurez, ainsi, une plus grande efficacité par la suite.

2. Évitez le multitâche

Gérer son stress, c’est aussi gérer son temps et son organisation. Parfois, nous avons l’illusion que s’occuper de plusieurs tâches simultanément nous fera gagner du temps. En réalité, le multitâche augmente l’anxiété et engendre, généralement, une perte d’efficacité. Il est recommandé de ne se concentrer sur qu’une seule tâche à la fois. En plus, accomplir complètement une mission vous fera ressentir une grande satisfaction et votre motivation n’en sera que décuplée. Ces effets diminueront systématiquement votre état de stress !

 

Prenez le temps de faire un récapitulatif et un planning de vos tâches journalières grâce à des to-do lists ou un calendrier personnel qui servira à segmenter votre journée avec vos différentes missions.

3. Priorisez vos missions

Un autre secret pour une organisation efficace et un stress amoindri : la priorisation des tâches. 

 

Le manque de temps et la surcharge de travail sont deux sources principales de stress au travail. Pour ne pas vous laisser dépasser par la quantité de travail qui vous est confiée, il est nécessaire de repérer les tâches qui sont à faire dans un premier temps, puis dans un second… C’est aussi une façon de savoir quelles tâches déléguer et donc, de gagner du temps et surtout de relâcher la tension.

4. Soignez votre environnement de travail

Ce qui est vrai pour le tabac, l’est aussi pour l’alcool ! Particulièrement connu pour ses effets néfastes sur le foie, il est aussi responsable de l’apparition d’environ 8 000 cas de cancers du sein par an.

L’alcool est un facteur de risque moins connu pour le développement des tumeurs mammaires, mais facilement évitable.

Nous passons en moyenne 12% de notre vie au travail. C’est un bon argument pour faire en sorte de s’y sentir bien !

5. Communiquez

Le stress peut aussi être à l’origine d’un manque de communication au travail. Il peut même être un sujet tabou pour certains employés. Malheureusement, moins de 10% des collaborateurs stressés oseraient en parler avec leur service de ressources humaines. 

 

Avant tout, la première étape est de réussir à améliorer la communication avec ses managers. Il peut vous arriver de penser que vos réalisations ne sont pas suffisantes, que vous n’êtes pas assez efficace… Dans ce cas, ne restez pas dans le flou ! Essayez plutôt de parler de cet état d’esprit afin de clarifier la situation avec votre employeur.