Accueil/Nos services/Cancer colorectal : symptômes, causes et dépistage pour Mars Bleu 2022

Cancer colorectal :
symptômes, causes et dépistage pour Mars Bleu 2022

The man's friends were also charged with sexually abusing him. A https://eclaure.fr/17125-creation-de-site-de-rencontre-55038/ thorough understanding of all areas of the body. Le monde de minecraft se félicite de son succès, de son émergence.

I am writing to you in order to request that you write me the following letter. We don't ask for your information in any way other than to make sure that you are a real girl, so rencontre ados chat if your local, don't give your name or anything about you unless you want to know it. Our pets do not understand our fear and anxiety levels.

The french couple le mans (english: the gentleman couple) are a french-canadian family who currently live in toronto, canada. The Malazgirt second team, which was founded on october 7, 2016, has since disbanded. Les jeunes gens de 16-17 ans dans les villes d'athènes se sont battus pour leur propre éducation.

Le cancer colorectal est l’un des cancers les plus courants en France, qui se guérit s’il est détecté tôt. Soyons acteurs ensemble de sa prévention et de son dépistage, et profitons de Mars bleu 2022 pour communiquer autour de nous.

Les chiffres clés du cancer colorectal en France

Rien de tel que les statistiques pour évoquer un cancer. Justement, les chiffres du cancer colorectal sont très éloquents.

Le cancer du côlon est le 2e cancer le plus meurtrier en France chez les hommes…

… et le 3e cancer le plus mortel en France chez les femmes.

Cela fait froid dans le dos mais la donnée suivante est plus édifiante encore :

Moins de 30% de la population se fait dépister chaque année

Le cancer colorectal compte 43 336 nouveaux cas par an et 17 117 décès par an (données 2018 via Santé Publique France). Malheureusement, de moins de moins de personnes à risque se font dépister d’année en année. En 2019-2020, à peine 29% de la population de plus de 50 ans et moins de 74 ans ont effectué un test de dépistage. Ce chiffre est en baisse constante depuis cinq ans.

(Source chiffres : Santé Publique)

Le cancer du côlon touche les femmes autant que les hommes

Les femmes sont légèrement moins touchées que les hommes par le cancer du côlon, à hauteur de 47% contre 53% pour les hommes. Il ne s’agit donc pas d’un cancer exclusivement masculin, tout le monde est concerné. Chez la femme, le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus fréquent, après le cancer du sein. Chez l’homme, il est le troisième cancer le plus fréquent, après le cancer de la prostate et le cancer du poumon. 

Les hommes comme les femmes ont 9 chances sur 10 de guérir du cancer colorectal s’il est dépisté à un stade précoce.

Ces chiffres signifient que s’il est pris en charge assez tôt grâce à un dépistage régulier, alors le cancer du côlon et du rectum peut être maîtrisé.

Quels sont les symptômes du cancer du colon ?

Une fois les chiffres en tête, voyons comment se manifeste le cancer du côlon et comment l’éviter tant que possible.

Comment se développe le cancer colorectal ?

Le cancer colorectal se développe à partir de polypes présents dans le côlon ou le rectum. Les polypes, ou adénomes, sont des tumeurs au départ bénignes, qui peuvent éventuellement se transformer en tumeurs malignes. La transformation est lente et peut durer 10 ans, qui dépend surtout du type d’adénome et de sa taille. Globalement, 2 à 3% de ces polypes adénomateux deviennent cancéreux. 

Les facteurs de risques du cancer du côlon

Tout le monde n’est pas sur un pied d’égalité quand il s’agit de cancer. Certaines personnes ont des prédispositions liées à leurs antécédents personnels ou familiaux. 

L’âge est d’abord le premier facteur de risques. 9 personnes sur 10 qui développent le cancer du côlon et rectum ont plus de 50 ans.

La présence de polypes dans le côlon prédispose également à la maladie. Les maladies inflammatoires du côlon comme la maladie de Crohn par exemple, ou encore les pathologies génétiques comme le syndrome de Lynche, favorisent le développement du cancer colorectal. 

D’autres facteurs de risques peuvent s’atténuer avec la participation active des personnes concernées, car la principale cause de cancer colorectal est une mauvaise hygiène de vie. On comprend alors que manger gras et beaucoup de viande rouge, fumer, boire de l’alcool et ne pas faire de sport constituent un terrain propice au développement des cellules cancéreuses.

3 signes avant coureur du cancer du côlon

Les symptômes les plus courants pouvant signifier un cancer du côlon sont les suivants : 

  • une constipation entrecoupée de diarrhées
  • des nausées
  • des douleurs abdominales

D’autres symptômes peuvent transparaître comme la jaunisse, un grossissement du foie, le gonflement des ganglions lymphatiques et globalement, un état de santé général dégradé.

Dépistage du cancer du côlon

Le but du dépistage du cancer colorectal est de détecter la présence de polypes dans le côlon puis de les retirer. Simple et indolore, le test de dépistage se réalise facilement chez soi, en cinq minutes. Il consiste à rechercher la présence de sang dans les selles. Il est conseillé de réaliser le test une fois tous les deux ans après 50 ans.

Si le cancer colorectal a de très bonnes chances d’être guéri s’il est pris en charge assez tôt, encore faut-il se dépister. Or, malgré le plan de prévention de santé mis en place en France, de moins en moins de personnes se font dépister chaque année.

On se mobilise pour Mars bleu 2022

Mars Bleu, c’est le mois de prévention et de dépistage du cancer colorectal en France. La dénomination « Mars bleu » fait écho à Octobre rose pour le cancer du sein. Pour Mars bleu 2022, Medisur se mobilise et accompagne les acteurs de la santé en pharmacie comme en entreprise. Le but ? Faire parler toujours plus fort du cancer colorectal, sensibiliser la population.

Mars bleu en entreprise

Le dépistage en entreprise découle de l’importance donnée à la Qualité de Vie au Travail. Une entreprise qui se soucie de la santé de ses employés ne peut y voir que des bénéfices : 

  • sur 1000 personnes diagnostiquées d’un cancer par jour, 400 travaillent ;
  • avec un coût estimé à 9000€ les 120 jours d’arrêt de travail, les personnes atteintes de cancer coûtent cher aux entreprises ; en termes de congés maladie mais pas seulement : recrutement, formation et salaire de la personne remplaçante, indemnités employeur.

Chiffres : cancer@work

Medisur accompagne les entreprises pour la mise en place de plans de prévention de santé pour les salariés, à l’occasion de Mars 2022 et toute l’année par ailleurs. Selon la taille et les besoins de l’entreprise, cet accompagnement se concrétise sous forme de journées de sensibilisation, d’ateliers et de conférences animés par des professionnels de santé, ou encore de webinaires.

En savoir +

Mars bleu pour les professionnels de santé

Les médecins généralistes, les infirmières libérales, les médecins de santé au travail ainsi que les pharmacies sont les principaux acteurs de Mars bleu. En contact direct avec les patients, ce sont eux qui pourront leur fournir les autotests de dépistage à réaliser à la maison.

Medisur accompagne les professionnels de santé en leur fournissant des autotests colorectaux. Nos autotests détectent en cinq minutes la présence de sang dans les selles ; fiables à 99,1%, ils détectent l’hémoglobine à hauteur de 50 ng/Ml de fèces.

En savoir +